Nous étions seulement des enfants
Compl. Titre  une vie pour vivre, une vie pour se souvenir
Auteurs   Jedinak, Rachel (Auteur)
Editeur   Fayard
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2018
Collation   1 vol. (137 p.)
Format   22 cm
indice Dewey   940.531 61
920
ISBN   978-2-213-71000-6
Prix   15 EUR
Langue Edition   français
Sujets   guerre mondiale 1939-1945 -- france -- Paris (France)
Enfants juifs pendant la Shoah -- france -- Paris (France)
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
Bibliotheque 0020125 940 .53 JEDAdulteSorti jusqu'au 15/05/2020
Résumé : « Pendant longtemps, pour se souvenir des nombreux enfants qui n'ont pas pu grandir, il n'y avait rien. Rien pour dire qu'ils avaient été tués parce que nés juifs, ni même pour dire qu'ils avaient vécu, qu'ils avaient ri, joué et pleuré… Comme s'ils n'avaient jamais été là. »Rachel Jedinak a survécu à la première rafle du Vél'd'Hiv, en juillet 1942. Ses voisins, ses cousines ou ses camarades de classes, eux, n'ont pas eu sa chance. Après s'être battue pendant des années pour faire apposer, dans les écoles, collèges et lycées, des plaques aux noms de ces élèves oubliés, elle leur rend ici un dernier hommage.Dans ce récit, tendre et délicat, elle raconte les parties interminables d'osselets sur les trottoirs, puis les camarades de classe qu'on regarde jouer dans le jardin public où l'on n'a plus le droit d'entrer. Et enfin, les traques, les rafles, les petits qui hurlent de chaud dans la Bellevilloise puis la fuite. Rachel Jedinak nous dit finalement la guerre de la plus universelle des langues : celle des enfants.Rachel Jedinak a 84 ans. Elle préside le comité Tlemcen qui, depuis plus de vingt ans, se bat pour le souvenir des enfants disparus.